Le four à pain

 

     Restauré en 2011, ce four à pain est situé près du presbytère. A l'origine, il s'agissait d'un pigeonnier construit en 1666. Les murs intérieurs étaient dotés de boulins en briques blanches. Il n'y avait alors pas d'étage. Ce pigeonnier a été transformé en four à pain en 1731. Il est possible que l'on ait continué d'utiliser la partie supérieure de l'édifice comme pigeonnier après 1731.

 

     Ce four à pain constitue un bâtiment indépendant du presbytère et de la grange (ancienne grange dîmière), afin d'éviter les incendies. De forme carrée et construit avec des moellons de calcaire recouvert d'un enduit, il est surmonté d'un toit à 4 pentes en tuiles. Les chaînages d'angles sont formés avec des blocs de calcaire. Sur la façade principale se trouve la porte d'entrée. Au-dessus et légèrement décalée sur la gauche se situe une petite porte pour accéder au grenier, dans lequel on faisait sécher des châtaignes. Sur le côté gauche ont été aménagées une fenêtre au rez-de-chaussée et une petite ouverture donnant sur le grenier. L'ensemble des ouvertures sont appareillées. Le sol de l'âtre est pavé de carreaux d'argile. Sur le mur du fond se trouve la bouche (ou la gueule) du four de forme semi-circulaire, avec un rebord en pierres appelé autel. La voûte du four est faite de briques. La bouche était fermée par une porte. Une cheminée, démolie en 1853 pour construire des latrines, était située sur la partie arrière du bâtiment. Cette cheminée a été reconstruite au cours des travaux de restauration de 2011.

Actualité

Les Carnets du Vairais n°7

en vente à la mairie (8€)

AGENDA

 

27 avril 2017

Assemblée générale

 

17 et 18 juin 2017

Journées du patrimoine de pays et des moulins

 

11 au 24 septembre 2017

Exposition

"Le patrimoine religieux

du Vairais"

 

15 septembre 2017

Conférence

 

16 et 17 septembre 2017

Journées européennes

du patrimoine

 

3 novembre 2017

Conférence

 

 

 

 

A LIRE

Consultez notre page Facebook