Les églises

L'église Saint-Côme

et Saint-Damien

 

Il s'agit de l'ancienne église de la paroisse de Saint-Cosme-de-Vair. Les origines remontent à la fin du XIe et au début du XIIe siècle. Il est probable qu'elle ait été construite à l'emplacement d'un ancien cimetière mérovingien. Des sarcophages en grès roussard ont été découverts à proximité. D'autres ont été mis à jour au cours des travaux de restauration de l'édifice en 2004-2005. Plusieurs couvercles de ces sarcophages sont visibles près de l'édifice dans la cour du prebytère..

 

D'origine romane, l'église est remaniée au XVIe siècle et au début du XVIIe siècle (construction du chœur en 1605). Sa nef est séparée des bas-côtés par des colonnes de style roman. La flèche du clocher repose sur une imposante tour carrée accolée à l'édifice.

 

Le mobilier compte notamment un banc sculpté du XVIIe siècle et un retable réalisé en 1700. Les vitraux datent de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

 

Au cours des travaux de restauration de 2004-2005, une tête de statue en calcaire, datant probablement de l'époque médiévale, a été trouvée dans un mur au-dessus de la baie situé sur le mur nord. Il est difficile de savoir s' il s'agit d'une tête couronnée ou d'un saint, de même que l'origine de cette sculpture est mystérieuse.

 

 

 

Télechargez la plaquette sur l'église Saint-Côme et Saint-Damien dans la rubrique Nos autres publications

L'église Saint-Gilles

 

Construite au XIIe siècle dans l'ancienne paroisse de Champaissant, l'église Saint-Gilles est la seule de l'ancien canton de Mamers à posséder un ballet. Il s'agit d'un porche en bois sous lequel on se réunissait à la sortie de la messe pour discuter des affaires de la paroisse. C'est sous ce porche que François Véron de Forbonnais a rédigé le cahier de doléances de la paroisse de Champaissant en 1789. Ce ballet abrite également un portail roman.

 

L'église Saint-Augustin

 

L'église Saint-Augustin est située dans l'ancienne commune de Contres-en-Vairais. Sa construction date du début du XVIe siècle, mais il ne s'agit sans doute pas du premier édifice chrétien de cette ancienne paroisse. Un premier agrandissement est fait en 1697 avec la construction du bas-côté sud. Une nouvelle extension est réalisée entre 1860 et 1863 avec la construction du bas-côté nord et de la tour-clocher. Les vitraux datent de la même époque. On peut notamment y voir un superbe vitrail dans le chœur, représentant Saint-Augustin, Saint-Michel et Saint-Charles-Borromée. Le mécanisme d'une ancienne horloge du XVIe siècle est visible à l'intérieur de l'église. Cet édifice a fait l'objet d'importants travaux de restauration en 1999-2000 (clocher et façade) et 2004 (vitraux).

 

En vente

N°9 sortie en septembre 2019

N°8 en vente à la mairie (8 €)

Les numéros épuisés de la revue " Les Carnets du Vairais " sont désormais téléchargeables dans la rubrique Nos publications.

SPECIAL QUEBEC ET CANADA

Amis Québécois, Canadiens et d'Amérique du Nord si vous recherchez des informations sur vos ancêtres partis du Vairais, cliquez sur les liens ci-dessous.

 

L'émigration vers la Nouvelle-France

 

Les pionniers de la Nouvelle-France

 

Les lieux de mémoire

 

 

Derniers articles publiés

A LIRE